Pierre Paulin; le visionnaire

Pleins feux sur Pierre Paulin, ses créations sont à l’honneur, son travail est vénéré par les plus grands collectionneurs, les galeristes les plus influents et les maisons de luxe. Ce visionnaire de la France des années 1970 avait une longueur d’avance sur son temps, il a dépoussière le siège en faisant des recherches sur les housses en textile extensible développés à partir de tissu pour maillots de bain. Elles s’enlèvent, se lavent, se changent selon les envies, les saisons. Une idée de génie qui va révolutionner aussi la manière de s’assoir. Le mobilier et les pièces iconiques hautes en couleurs, tels le fauteuil Mushroom, Ruban, Tongue ou la Déclive (banquette rétractable) ont insufflé une vraie modernité sans fioriture à la ligne épurée toute en sensualité et une certaine douceur. Il a inventé un art de vivre autour du tapis, ses quatre coins relevés lui permettent de faire dossier pour se transformer en siège et de créer un environnement, car chez les Paulin, la tendance était de vivre à même le sol et de jouer avec des éléments modulables comme la bibliothèque en cloison. En 1969, Paulin est choisi pour réaménager les salons privés de l’Élysées pour le couple Pompidou. Ne pouvant toucher aux murs, il utilisa des systèmes scénographiques amovibles et autoportants, concevant ces salons comme des tentes, avec des parois et des plafonds tendus de laine de grège, « j’ai fait des pièces dans les pièces » explique le designer. Un succès planétaire où les photographes accouraient du monde entier pour photographier ce lieu follement « in ». Le monstre sacré hostile au star système est aujourd’hui célébré en grande pompe à Paris : le Centre Georges Pompidou consacre une rétrospective inédite à son oeuvre, de 1950 à 1990, jusqu’au 22 août. La Galerie Cuisinier « Première Période : 1952-1959 » jusqu’au 28 mai. Galerie Jousse « Élysée Palace » jusqu’au 11 juin. Galerie Perrotin, New York du 22 juin au 18 août. Maïa, son épouse et son fils Benjamin Paulin sont très impliqués, ils continuent à porter l’oeuvre du designer sur les projets, expositions, ouvrages, éditions. Une entreprise familiale à suivre sur le site paulinpaulinpaulin.com Avis aux collectionneurs, la côte de Paulin va s’envoler avec l’annonce prochaine par l’Élysée de la restauration de la salle à manger et du mobilier abandonné en 1974.

Portrait Pierre Paulin, 1974 © Everd Soons pour Artifort Les Archives Paulin
Portrait Pierre Paulin, 1974 © Everd Soons pour Artifort Les Archives Paulin
Fauteuil F598 à coque Groovy 1972 édité par Artifort réédition paulin, paulin, paulin 
Fauteuil F598 à coque Groovy 1972 édité par Artifort réédition paulin, paulin, paulin 
Collection canapé fauteuil et pouf Élysée a été reconstituée par Ligne Roset à partir des plans des archives de Pierre Paulin, Paulin,Paulin, Paulin, Paulin
Collection canapé fauteuil et pouf Élysée a été reconstituée par Ligne Roset à partir des plans des archives de Pierre Paulin, Paulin, Paulin, Paulin

 

 

 Etude pour le siège Tongue et la table Rosace circa 196 Rétrospective Centre Georges Pompidou
Etude pour le siège Tongue et la table Rosace circa 196 Rétrospective Centre Georges Pompidou

 

Maïa et Benjamin Paulin dans l'Appartement Louis Vuitton Hong Kong mars 2015 Paulin, Paulin, Paulin
Maïa et Benjamin Paulin dans l’Appartement Louis Vuitton Hong Kong mars 2015 Paulin, Paulin, Paulin
Fauteuil F444 l'icône de Pierre Paulin, 1963 acier et cuir sellier Édition Artifort Paulin, Paulin, Paulin
Fauteuil F444 l’icône de Pierre Paulin, 1963 acier et cuir sellier Édition Artifort Paulin, Paulin, Paulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *