dcw.éditions présente Bernard Schottlander

Née en 1924 en Allemagne, Bernard Schottlander se définit comme designer pour l’intérieur, et sculpteur pour l’éxtérieur. En 1939, il travaille dans l’ingénierie structurale en tant que soudeur et prend alors des cours de sculpture au Leeds College of Art pendant un an à Londres. Sa formation de soudeur jouera un rôle considérable dans son oeuvre. Puis en 1963, Schottlander décide de se concentrer sur la sculpture uniquement et enseignera le travail du métal à St Martins School à partir de 1965. Cette même année, il expose avec le groupe Six Artists à l’Institute of Contemporary Arts, London. Et en 1966, il présente sa première exposition solo à l’Hamilton Galleries de Londres.

Grand admirateur d’Alexandre Calder, Bernard Schottlander crée en 1951 une série de luminaires du nom de “MANTIS” en hommage à l’artiste, aujourd’hui rééditées.

Le mouvement est la source d’inspiration de tout son travail : artiste, ingénieur-bricoleur, il met au point pour « Mantis » un système de pivot contrepoids astucieux, et utilise des joncs de métal souples et résistants. Projeté en l’air comme un acrobate, le réflecteur en aluminium repoussé est novateur. L’oeil du sculpteur le taille en mouvement hélicoïdal. Ses luminaires, jouant sur la tension entre l’équilibre et le déséquilibre, dessinant les secrets du vide et du plein, tels des mobiles, semblent défier les lois de la pesanteur. L’élégance sur un fil…devenue une icône des temps Modernes.

dcwe.fr

schottlander.fr