Au revoir Karl Lagerfeld !

Choupette et Karl Lagerfeld

Il n’aurait aimé que trois choses dans sa vie, la mode, les livres et la photo. Et Choupette, sa chatte birmane aux poils soyeux et aux yeux azur. Mais Karl Lagerfeld a également  aimé la beauté, le luxe, la culture, l’humour, les belles femmes qu’il a érigées au rang de bombes iconiques, les cols empesés, les cheveux poudrés, les mises en scène spectaculaires où il faisait défiler ses créatures dans un aéroport, un marché, une station spatiale, une gare, une plage… construits, le temps d’une luciole, sous les  verrières  du Grand Palais. Et il a également aimé la danse pour laquelle il avait dessiné en 2016 les costumes du ballet Brahms-Schoenberg Quartet de George Balanchine, sur une chorégraphie de Benjamin Millepied. Rigoureux  travail en noir et blanc, à l’image de cette vie chanceuse et comblée qu’il confesse avoir menée.

Brahms-Schönberg Quartetde George Balanchine chorégraphie Benjamin Millepied, costumes et décors Karl Lagerfeld © France 2 : Culture box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *