Vivarium apprivoisé

Les espèces rampantes n’inspirent pas vraiment la sympathie mais fascinent l’humain, bien que leur simple vision suscite parfois des phobies. Elles sont omniprésentes dans les diverses mythologies… Dans la Bible,  « Adam et Eve » sont heureux dans le jardin d’Eden jusqu’au jour où Satan prend l’apparence d’un serpent et incite Eve à manger le fruit défendu… Sources d’inspiration, ces reptiles  séduisent les femmes élégantes de la jet set, comme Marella Agnelli ; ils influencent l’art photographique d’un Guido Mocafico qui leur consacre son travail, ou encore le cinéma où, dans « le Livre de la Jungle »,  Mowgli est sous l’emprise de Kaa, le python…  Mais ils séduisent aussi des designers, des créateurs, des galeristes qui les apprivoisent et les intègrent, inoffensifs, dans l’univers de la décoration…

 Marella Caracciolo di Castagneto Agnelli
 Photo Guido Mocafico « Serpents »
    Coussin « Muse Snake pomme » Jonathan Adler
  Tapis Imperial « Snake » Rug’s Society
 Miroir « Serpent » collection Vivarium » design Jean-Baptiste Fastrez Galerie Kreo © Fabrice Gousset/courtesy
    Plateau « Serpente » en laque Fornasetti
  Le Livre de la Jungle film 1967
 Guéridon « Ofida Side table » design Campana Brothers, Carpenters Workshop Gallery
 Plat « au serpent » barbotine céramique dans l’esprit de Palissy, Joseph Landais (1800-1883) Galerie Vauclair
Coupe lettres et vide poche « Crocodile Opener » L’Objet
Adam et Eve « Jardin d’Éden » peinture Luca Cranach

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *