Le kamasutra vu par Ionna Vautrin

Ionna Vautrin et son livre « le Kamasutra » illustré de dessins érotiques. Photos Vincent Thibert

Un sourire malicieux qui en dit long ! Ionna Vautrin, designer industriel, s’est bien amusée… Travaillant sur un projet né de la rencontre entre dessins et objets, elle est partie d’un vase pour illustrer à sa façon le « Kamasutra » : « sa forme a nourri mon histoire, l’idée de ces drôles de personnages aux corps frêles, à cette grosse bouille disproportionnée, à ces jambes et à ces bras qui sont nés sous le trait de mon feutre à pointe fine ». Acrobates, matadors, musiciens, danseuses, yogistes… s’enlacent et se délassent à l’envie. Ils sont les super-héros du livre et vivent l’amour sous toutes les coutures, assouvissant leurs fantasmes sans tabous. « Des clichés que j’ai usés à 100%, montrant des positions improbables, de façon comique plutôt qu’érotique ». Cette aventure espiègle a été pur hasard. « J’avais un fiancé auquel j’envoyais des dessins coquins pour m’amuser. Cendrine de Susbielle, de la galerie Espace Modem, séduite par les croquis, m’a proposé de faire une exposition sur ce thème. Le fiancé n’étant plus d’actualité, j’ai accepté et 96 dessins érotiques ont pris forme en deux mois ; j’étais atteinte de boulimie, plus je dessinais plus l’inspiration était au rendez-vous ». L’ensemble, réalisé dans la plus grande spontanéité, allait devenir un livre… « L’aventure a été belle, une parenthèse dans ma façon de travailler ; j’ai pu m’exprimer avec légèreté, loin des contraintes du design industriel auxquelles je suis souvent confrontée ». Ionna Vautrin a plus d’un talent : sa lampe Binic, éditée par Foscarini, lui a valu un Compasso d’Oro et s’est vendue à plus de 100 000 exemplaires. La jeune femme ne manque pas de projets : elle prépare une exposition sur les « objets ronds » avec le photographe Michel Giesbrecht, une lampe pour la marque Lexon ou encore des panneaux d’affichage pour la ville de Paris. D’autres évènements sont encore sous le sceau du secret. En attendant on sourit en feuilletant les pages de ce petit livre commenté avec humour et plein d’esprit. À vos amours !

Le Kamasutra illustré de Ionna Vautrin , Editions Flammarion

page de gauche : la main au panier, à droite : l’entrée des artistes. Photo Vincent Thibert

Pêle-mêle créatif dans le bureau de Ionna : dessins, photos… dialoguent avec les objets design qui sont ses créations : petite lampe bleue « Bicnic » pour Foscarini, un miroir «Cyclope» pour Moustache, un canard graphique « Bec » et ses dessins érotiques sur feuilles blanches qui ont donné naissance à ce livre « Le Kamasutra ». Photos Vincent Thibert.

 

sens dessus dessous…Photo Vincent Thibert

« emmanuelle n’a pas appris à aimer dans les manuels » Photo Vincent Thibert

 

 

à gauche : tête-à-tête à droite : volte-face Photo Vincent Thibert

photo Vincent Thibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *