Chaumet : Du trait à la parure

Il y a entre le dessin d’une fleur et sa réalisation en pierres précieuses, la même émotion, la même poésie, le même souci de fidélité. C’est ce que démontre Chaumet avec cette exposition Dess(e)in de nature dont le commissariat a été confié à Marc Jeanson, ingénieur agronome et botaniste, responsable des collections de l’Herbier national au Musée national d’Histoire naturelle de Paris depuis 2013. Une centaine de dessins d’archives allant des années 1830 au début du XXesiècle, ont été exposées au Palais Brongniart lors du 28ème Salon du Dessin. Puis, dans un second temps, les créations joaillères nées de ces planches botaniques, qui seront, elles, dévoilées dans la boutique de la Rive Gauche, afin de montrer qu’entre la nature et le bijou, la frontière est éphémère. Et il n’y a rien de plus beau que voir ces blés en herbe, ces lys, ces églantines, ces roseaux et ces papillons réinterprétés en or, diamant, émeraude et saphir… Histoire de rendre à nouveau hommage à celle qui initia le courant et fit beaucoup pour la maison, l’impératrice Joséphine. Chez Chaumet, la nature a toujours été une muse, tout comme la femme, et le dessin, prémices de la création, est son plus beau tremplin.

Dess(e)in de nature, du 19 avril au 15 juin puis du 24 juillet au 14 septembre, 165 boulevard Saint Germain, 75007 Paris ; 01 44 77 26 26 www.chaumet.com 

Leucanthemum vulgare Joseph Chaumet (1852-1926) Projet Marguerite atelier de dessin.

Deux projets diadèmes chevrefeuille et oeillets vers 1900.

Marsilea quadrifolia Joseph Chaumet ( 1852-1926) Projet de broche.

Etudes documentaires de feuillages, clématite, renoncule, fraisier des bois, aubépine, lierre et liseron.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *