Mathias Kiss, casse les codes

Un style qui n’appartient qu’à lui, Mathias Kiss a une personnalité affirmée, on le reconnait de loin avec sa silhouette de trappeur vêtu d’un knicker, de chaussettes en laine épaisses, chaussé de godillots, sa barbe et ses boucles blondes entourent des yeux bleu glacier. Artiste d’origine hongroise, il a grandi à Paris et fut ancien compagnon du devoir comme peintre vitrier, où durant quinze ans il a oeuvré sur les plus beaux monuments français. Un parcours classique, ou il a appris toutes les ficelles du métier, dit-il. Fort de cette expérience, ses créations aujourd’hui mêlent savoir-faire artisanal et expérimentation contemporaine, comme le ciel qu’il a transporté des plafonds de la Renaissance vers des murs d’appartements haussmanniens. Il pose un regard neuf, libéré, artistique sur des éléments classiques décoratifs que sont, moulures, corniches dorées à la feuille d’or et stoppées en pleine ligne droite. Au palmarès de ses créations figure le miroir froissé comme une feuille, tout en relief. Aujourd’hui, le Palais de Tokyo lui consacre une exposition « Double Je » avec une installation in situ, où le visiteur va se promener dans un labyrinthe, comme une exploration originale du dialogue entre art et artisanat d’art à partir d’un thème du polar…Suspense !

Exposition au Palais de Tokyo du 24 Mars au 16 Mai 2016

http://www.palaisdetokyo.com/fr/exposition/double-je

www.attilalou.com contact@attilalou.com

Mathias kiss, corniches réalisées à la feuille d'or
Mathias kiss, corniches réalisées à la feuille d’or

 

Mathias Kiss Exposition "Double Je" au Palais de Tokyo
Mathias Kiss Exposition “Double Je” au Palais de Tokyo
Mathias Kiss Exposition "Double Je" au Palais de Tokyo
Mathias Kiss Exposition “Double Je” au Palais de Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *