Mademoiselle Chanel a le pied marin.

La nouvelle collection de Haute Joaillerie, présentée par la maison Chanel « Flying Cloud » fait référence au sublime yacht de Hugh Grosvenor, second Duc de Westminster, l’un des hommes qui compta certainement le plus dans la vie de Gabrielle Chanel. Un somptueux quatre-mâts à la coque noir et au pont éclatant de bois blanc, où la créatrice aimait passer des vacances, la vie à bord entre amis, déjeuners au soleil, un luxe nomade, sensation de liberté de naviguer sur les eaux claires. Points d’orgue de cette collection dédiée à la lumière dorée du soleil et à la fraîcheur de la brise méditerranéenne ; en hommage à ces moments solaires de la vie de Mademoiselle. Le joaillier présente une collection qui se décline en deux chapitres. Le premier : jouant avec les éléments les plus simples, indispensables de la vie à bord : des bouées en or blanc, lapis-lazuli et perles de culture de la ligne Precious Float, ancres d’amarrage en or blanc, perles et saphirs de Yachting Day… Le second chapitre, présente, une série de variations sur le vestiaire d’été, la liberté du mouvements, comme sur les vareuses de marins, de gros boutons d’or jaune ou blanc ornent la parure Sailor Suit, auxquels s’ajoutent un bracelet et une bague en forme de cordages noués d’or et de diamants pour Sunny Rope… Une décontraction extrêmement travaillée. « Une boucle d’oreille très blanche sur le lobe d’une oreille hâlée m’enchante » ; disait-elle à Paul Morand. 

Gabrielle Chanel and Roussy Sert on a boat c.1935 © All Rights Reserved

The Flying Cloud the Duke of Westminster’s four-masted schooner c. 1926 ©Private Collection

 

 

 

The Flying Cloud, the Duke of Westminster’s four-masted schooner c. 1926 ©Private Collection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *